1 300 Md$ seront investis dans la mutation numérique en 2018

Les entreprises vont dépenser 1 300 milliards de dollars dans leurs projets de transformation numérique l’année prochaine au niveau mondial, soit une progression de 16,8% par rapport à 2017. Un peu plus de 21% de ces montants seront dépensés en EMEA.

Les entreprises des secteurs de l’industrie (tant d’assemblage que de process) sont celles qui investiront le plus l’an prochain dans la transformation digitale. (crédit : IDC)

En 2018, les dépenses engagées par les entreprises dans la transformation numérique augmenteront de 16,8% dans le monde, selon les prévisions du cabinet d’études IDC. De 1 100 milliards de dollars cette année, elles passeront donc à près de 1 300 milliards de dollars l’an prochain. Sur la région EMEA – Europe, Moyen-Orient et Afrique – elles atteindront 280 Md$ (soit 237 Md€). IDC estime que sur la période 2016-2021, le taux de progression annuel moyen de ces dépenses se maintiendra à 17,9%. En 2021, ce sont ainsi 2 100 Md$ qui seront investis dans la transformation digitale.

IDC voit trois grandes catégories d’investissements. La moitié des dépenses faites en 2018 dans ces projets, environ 662 Md$, viendra supporter les nouveaux modèles opérationnels, les entreprises cherchant à être plus efficaces et plus réactives en injectant du numérique connecté à tous les niveaux (produits, services, actifs, collaborateurs, partenaires commerciaux). La deuxième catégorie de dépenses, environ 326 Md$, concernera des technologies innovantes multi-expérience qui transforment la façon dont les gens communiquent entre eux et qui, du côté produits et services, permettent de créer des réponses individualisées. La troisième catégorie d’investissements, 240 Md$, portera sur la gestion des informations, l’objectif étant pour les entreprises de bénéficier d’avantages compétitifs à travers de meilleures prises de décisions, des opérations optimisées et de nouveaux produits et services.

IoT, IA et robotique, des accélérateurs d’innovation

Tous les secteurs continuent à investir de façon importante dans le cloud, les big data et l’analytique, ainsi que la mobilité. Mais de nombreuses entreprises portent maintenant leurs investissements vers des « accélérateurs d’innovation » comme l’Internet des objets, l’intelligence artificielle et l’informatique cognitive, ainsi que la robotique, souligne Eileen Smith, directeur de programme d’IDC, du groupe Customer Insights & Analysis. « Si les stratégies d’investissement diffèrent d’une entreprise à l’autre, l’objectif vise toujours à reconstruire l’activité pour rester concurrentiel dans cette économie numérique qui s’appuie sur des plateformes et des écosystèmes. »

Les quatre secteurs d’activité qui investiront le plus en 2018 sur ces projets de transformation digitale seront les groupes industriels, tant dans la fabrication par assemblage – IDC prévoit 214 Md$ de dépenses – que dans les industries de process (fabrication par mélange) qui engageront 132 Md$. Les services professionnels dépenseront 133 Md$ et le secteur des transports 127 Md$. Du côté des fournisseurs, ceux qui bénéficieront le plus de ces investissements sont les services de connectivité, les services informatiques, les solutions matérielles pour l’entreprise et les applications. Les services de connectivité seront évidemment au cœur des dépenses.

Déc, 26, 2017

0