Le back-up des données Office 365

Le back-up des données Office 365

Des outils sont disponible pour mettre en place une politique de rétention. (Crédit D.R.)

Des outils sont disponible pour mettre en place une politique de rétention. (Crédit D.R.)

Jusqu’à quel niveau les fournisseurs d’applications cloud assurent-ils la protection des données ? La question mérite d’être posée car le dialogue entre un éditeur comme Microsoft pour sa solution Office 365 et les spécialistes de la sauvegarde montre que diable se cache bien dans les détails. « La perception générale, c’est que le fournisseur fournit un système de sauvegarde, explique Daniel de Prezzo, directeur technique Europe du Sud de Veritas. En fait, ce n’est pas tout à fait cela. Généralement, le fournisseur assure une protection assez basique, la partie reprise après sinistre, c’est-à-dire la remise en service d’une base de données complète. Mais il ne va pas gérer la partie rétention, historisation, versioning, retrouver un élément dans une boîte aux lettres si l’utilisateur l’a perdu. » Même analyse chez Veeam. «  Certains clients confondent résilience et protection des données, insiste Stéphane Berthaud, directeur technique de Veeam France. Microsoft assure pleinement la résilience des infrastructures, mais la responsabilité des données incombe au client. »

Les éditeurs de solutions de sauvegarde mettent en avant la partie gouvernance, leur capacité de supprimer individuellement des données utilisateur. De son côté, Microsoft met avant les évolutions d’Office 365 dans le domaine de la sauvegarde en rappelant que la version Entreprise E3 incorpore de nouvelles fonctions de sauvegarde, des outils d’eDiscovery… « Nous n’encourageons pas nos clients à aller chercher un éditeur tiers, reconnaît Matthieu Silbermann, responsable de l’offre Microsoft 365 Entreprise. Dans la grande majorité des cas, cela est inutile, y compris pour les domaines réglementaires et de bonnes pratiques. » Des outils sont disponible pour mettre en place une politique de rétention, répondre aux enjeux IT comme réglementaires sur les données de santés, financières ou personnelles soumises au RGPD (règlement général sur la protection des données personnelles). « Aujourd’hui le versioning est incorporé en standard dans Office 365 Entreprise. Que ce soit dans OneDrive, dans SharePoint, il n’est plus nécessaire de se soucier de la sauvegarde. Office 365 assure une indexation à la volée. »

Microsoft souligne cependant que pour une architecture hybride le recours à une solution partenaire garde tout son sens. Des partenaires qui sont d’ailleurs certifiés par Microsoft. Et, logiquement, les éditeurs de solutions de stockage mettent en avant leur capacité à gérer l’ensemble du stockage de l’entreprise dans des environnements hétérogènes et quel que soit l’endroit et le support où sont stockées les données.

Fév, 21, 2019

  Cloud

0